jeudi 27 janvier 2011

loi anti pauvres anti nomades anti libertaire

Pour pondre une loi sécuritaire aussi tordue il fallait un prétexte


Et pourquoi pas des bouc-émissaires



Faisons donc dans l'irrationnel et sortons les phobies. Haro sur le baudet, le pouilleux de tout poil,l'anticonformiste, celui qui ne vit pas comme nous. Pourquoi les socialistes désenchantés ne se sont pas une fois de plus offusqué plus fortement de cette loi portée par la droite décomplexée, eux qui s'indignaient de la reconduite des Roms à la frontière. Si la loi avait été proposée par l'extrême droite quelle aubaine c'eût été pour eux de pouvoir les diaboliser. Mais là je crois même que certains étaient satisfaits.
Je lisais souvent dans la presse locale des élus socialistes de communes d'agglomération se plaignant que le préfet ne faisait rien quand ils faisaient appel à lui pour déloger des Roms qui s'étaient implantés en dehors des limites des terrains qu'ils avaient eu la courtoisie de leur concéder. En général sur des parkings bitumés les caravanes très près les unes des autres et pas d'eau parfois.
On en a même parqués sous des lignes à haute tension là où des paysans ne mettraient pas leurs vaches. Je ne sais pas si les élus étaient de gauche ou de droite mais il ne fallait pas s'étonner que certains fasse du camping sauvage un peu plus loin à l'orée des bois. Allez-y, vous, stationner un quart d'heure sous une ligne à haute tension et vous verrez comme c'est agréable

C'est en voyant cet article de Libération que j'ai compris le mécanisme qui a conduit la droite à proposer cette loi qui fait honte à certains français, le malaise est profond

Les campements roms

(Le 17 juillet devant la gendarmerie de Saint-Aignan, photo AFP Alain Jocard)

Le fait divers 18 juillet, une cinquantaine de gens du voyage attaquent la gendarmerie de Saint-Aignan (Loir-et-Cher), après qu’un jeune a été tué par un gendarme. Trois jours plus tard, Nicolas Sarkozy préside une réunion sur les «problèmes que posent certains parmi les gens du voyage et les Roms». Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur, annonce dans la semaine le démantèlement de la moitié des 600 camps illégaux dans les trois mois et l’expulsion des «Roms qui auraient commis des atteintes à l’ordre public ou des fraudes».


La mesure Pour faciliter l'expulsion des campements illicites en cas de «risques graves pour la salubrité, la sécurité ou la tranquillité publique», un amendement prévoit que le préfet pourra exiger le départ des occupants sous quarante-huit heures, et ce sans passer par la case juge. Le préfet pourra aussi passer à la méthode forte, en demandant au tribunal de grande instance l’autorisation de détruire les «installations», le tribunal devant donner sa réponse dans les quarante-huit heures.


ça me donne envie de vomir cette loi poubelle nauséabonde




LOI LOPPSI 2 : Loi FASCISTE 14 decembre 2010
envoyé par RevolteAvenir. - L'info internationale vidéo.

Signer une pétition


Ce qu'il faut c'est qu'au moins elle soit relayée par les média nationaux
Au nom de l'équipe de wubijacq.com j'ai signé ici:
www.petitionenligne.fr/petition/contre-loi-loppsi-2/412

Je pense que c'est la bonne adresse enfin je l'espère

C'est bien une yourte aussi


pourquoi serait-ce interdit?
Risque d'invasions mongoles bien sûr. Mais si vous êtes Rom et que avez une yourte, ce sera un risque d'invasion Rom. Il vous faudra retourner à la caravane vite fait.
Avril 2011, la loi concernant les yourtes est bien entrée en application et en exécution.
Une famille Rom de la Drôme, implantée en France depuis longtemps en ont fait les frais
Et revoilà l'amalgame!
Mois de mai 2011, des propriétaires de yourte dans l'Ariège ont réussi à faire valoir devant un tribunal de Justice que les yourtes comme les tentes de camping n'ont pas besoin de permis de construire.
Quant aux parcs "illégaux" de caravanes abritant des familles Roms, les autorités démantèlent et cassent à tout-va si les mairies ne les soutiennent pas et c'est dans l'indifférence totale, même la presse n'en parle plus


www.yourte.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire